image1 image2 image3
logo

Mon père, ma mère et Sheila

2017 08 31 LE PARISIEN eric romand sheila

Après la découverte de ce livre que j’ai adoré, je voulais vous recommander ce premier roman d’Éric Romand, que j’ai d’ailleurs rencontré et qui est charmant.
Beaucoup de gens pourront se reconnaître dans cette description d’une famille issue de la classe populaire des années 60, 70, et au delà.
On y retrouve les "tourne-disques" Teppaz, les transistors, les 45 tours des chanteurs yé-yé, le magazine Podium, Midi Première avec Danièle Gilbert, et tout un univers qui évolue au fil du temps. Dans ce parcours, une certaine Sheila est omniprésente puisqu’elle accompagne l’enfant, l’adolescent, et le jeune adulte qui livre ici des souvenirs empreints de gravité, mais toujours traités avec humour.
L’époque est merveilleusement décrite, avec un ton décalé qui dédramatise les situations. C’est rajeunissant !
C’est déjà un succès chez les critiques littéraires, et je suis sûre que ce sera un triomphe en librairie.
Je suis fière d’avoir inspiré ce premier roman que je vous invite à découvrir sans plus tarder.
Sheila.

2017  Sheilahome